voyage culinaire thefork escale en suisse

Voyages culinaires de TheFork : Escale #2 Suisse

7 minutes

TheFork est présent dans 12 pays et tient à célébrer la gastronomie de chacun d’entre eux ! Pour cette seconde étape, direction la Suisse ! 
Si le chocolat et le fromage sont incontestablement les spécialités suisses que nous connaissons le mieux, ce pays situé au cœur de l’Europe regorge de délices méconnus que TheFork partage avec vous !

Lorsqu’on évoque la Suisse, on pense tout de suite à ses paysages de montagne, de vaches qui praient, de chalets enneigés et d’air pur. Mais c’est aussi un pays où sont parlées non moins de quatre langues : le français, l’italien, l’allemand et le romanche et où autant de cultures gastronomiques se rencontrent, pour le plus grand plaisir de nos papilles ! 

Des spécialités nationales… 

Saviez-vous que les Suisses consomment en moyenne 10,3 kg de chocolat par an en 2018 ce qui les place en haut du podium des plus grands consommateurs de chocolat au monde ? Et oui ! A tel point que certains spas suisses proposent même des bains… de chocolat ! 

La gastronomie suisse se caractérise par ses racines paysannes, rurales et montagnardes. Les produits locaux sont placés au cœur de l’assiette et le terroir se fait sentir dans chaque produit : poissons de lacs et de rivières, charcuterie, produits laitiers, céréales et pommes de terre, en bref la gastronomie suisse est conviviale et gourmande ! 

Tellement gourmande d’ailleurs que le chocolat et le fromage sont, sans doute, les spécialités les plus connues du pays.
Le développement de la production de chocolat est apparu en Suisse au 19ème siècle et en a fait une destination phare pour les amateurs de bons chocolats, en particulier, de chocolat au lait des alpages. Car les alpages se ressentent partout dans les mets suisses. 

Avec plus de 450 variétés de fromages au compteur, les savoir-faire liés à la fabrication du Gruyère, de l’Emmental, du Vacherin ou de l’Appenzeller font du fromage fondu au vin blanc dans un caquelon où chacun vient tremper un morceau de pain accroché au bout d’une longue fourchette, la spécialité nationale autrement nommée…. “fondue”. Attention à bien accrocher votre bout de pain au bout de votre fourchette/pic : il est d’usage que celui qui le fait tomber dans le fromage reçoit un gage ! 

fondue suisse

Seconde spécialité fromagère de suisse, la raclette (oui c’est bien suisse !) ! Originaire de la région du Valais, elle se prépare simplement en chauffant une demie meule de fromage. La partie fondue est ensuite directement “raclée” dans l’assiette (d’où son nom !). Elle se déguste avec de la charcuterie, des pommes de terre, des cornichons et du vin blanc. D’ailleurs, la saison de la raclette est ouverte non ? 

Si la fondue et la raclette se dégustent principalement en hiver (si on est raisonnable), d’autres spécialités sont appréciées tout au long de l’année à l’instar des röstis, une galette de pommes de terre râpées qui met tout le monde d’accord depuis le 17ème siècle, lorsque les paysans zurichois et bernois en raffolaient déjà au petit-déjeuner.
Pour la recette, rien de plus simple : une fois les pommes de terre cuites, il suffit de les peler, de les râper puis de les faire sauter dans une poêle avant de les aplatir en forme de galette. Les röstis peuvent être agrémentés de divers ingrédients : oeufs, légumes, fromage ou viande par exemple. 

L’autre grande spécialité nationale est le cervelas, une saucisse dont la tradition veut qu’elle soit coupée en croix aux extrémités, piquée sur une brochette et grillée au feu de bois. Une spécialité qui a de quoi rendre accro : les Suisses en consomment pas moins de 160 millions par an. 

Le Birchermüesli, né à la fin du 19ème siècle et plus connu sous le nom de Müesli, “petite purée”, est lui aussi né en Suisse. Il a été créé par le docteur Bircher-Benner dont la recherche s’est portée sur les liens entre le corps, l’alimentation et l’esprit. Le médecin s’est notamment inspiré de l’alimentation des habitants des montagnes qui était essentiellement composée de bouillies de céréales. Cette “petite purée” est un mélange de flocons d’avoine, de pommes fruit, de fruits secs riches en oléagineux (amandes, noisettes, noix), de jus de citron et de lait concentré. 

Côté boisson, les Suisses ne sont pas en reste ! Leurs vignobles sont connus dans le monde entier, avec 250 cépages cultivés dont une quarantaine autochtones tel que le chasselas, le vin suisse fait partie des meilleurs du monde. D’ailleurs, les Suisses ne l’exportent qu’en très faible quantité ce qui contribue à faire grimper sa valeur sur les marchés internationaux.

vignobles suisses

 

…Mais aussi régionales !

En Suisse alémanique 

Les spätzlis, des petites pâtes à base de farine, d'œufs et d’eau sont incontestablement la spécialité de la Suisse alémanique.
Dans le canton de Glaris, ils sont servis avec du Schabziger, un fromage frais aux herbes. Du côté de Zurich cette fois, l’émincé de veau accompagné de röstis est un plat très connu qu’on appelle “émincé à la zurichoise”. Dans la ville de Bâle, à l’occasion du fameux carnaval qui se tient chaque année et qui est inscrit au Patrimoine immatériel de l’UNESCO, il est de tradition de déguster une soupe à… la farine. Composée d’oignons, de beurre, de bouillon et de farine, elle célèbre l’ouverture du carnaval. Rendez-vous du 7 au 9 mars 2022, à Bâle donc !

Entre Suisse alémanique et Suisse romande, l’Älplermagronen saura séduire les plus gourmands, il s’agit en outre d’un gratin de maccaronis et de pommes de terre, crème, oignons et Gruyère AOP suisse. Accompagné d’une compote de pommes fruit, c’est une spécialité du canton de Fribourg.
 

En Suisse italienne

L’influence de la cuisine italienne se ressent dans le canton du Tessin. On y mange de l’osso bucco, de la polenta, de la soupe minestrone et du risotto à la tessinoise (au safran et à la saucisse tessinoise, la luganighe). Le Tessin est également connu pour son panettone, un pain brioché aux raisins secs et aux fruits confits qui se déguste en particulier pendant les fêtes de fin d’année.  

En Suisse des Grisons

La fameuse viande séchée des Grisons (idéale pour accompagner une raclette !) est originaire de ce Canton situé dans les Alpes du sud-est de la Suisse. (Car oui, les grisons ne sont pas une viande mais une région !)
C’est aussi ici que se déguste la soupe à l’orge des Grisons,
les pizokels (des pâtes à base de farine de sarrasin) et les capuns (des rouleaux de feuilles de blettes farcis avec de la pâte à spätzli et de la viande). Le pain emblématique de la région est un pain noir typique élaboré à base d’un mélange de farine de blé et de seigle. 

Et pour les envies sucrées ?

Pas d’inquiétude ! La Suisse saura vous conquérir avec ses spécialités régionales. Chaque canton, voire même, chaque commune a sa propre spécialité. Dans la vallée de l’Engadine dans le canton des Grisons, partez découvrir la tourte aux noix ou la délicieuse polenta sucrée aux raisins.
À Berne, au nord-ouest du pays, le
Meitschibei est un croissant fourré à la noisette.
La ville d’Appenzell est connue quant à elle pour son
Biberli, un pain d’épices fourré à la pâte d’amandes.
D’ailleurs, chaque canton Suisse a sa variante de pain d’épices, il y en a pour tous les goûts ! Et si le pain d’épices n’est pas ce que vous préférez, direction le plateau romand où vous découvrirez le gâteau de Vully, une galette au sucre et à la crème qui fait des envieux. 
Sans oublier le chocolat suisse réputé dans le monde entier et recommandé par les gourmands ! 

 

Vous êtes de passage en Suisse ?

Voici le top 5 des restaurants TheFork à découvrir pendant votre séjour : 

 

Bon appétit, buon appetito, guten appetit !